Ma nouvelle routine sportive avec Fizzup

Suite à ma réorientation, j’ai vu mon quotidien complètement bouleversé. J’ai dû mettre en place une nouvelle routine, des nouvelles habitudes pour gérer au mieux mes journées. Comme vous le savez sûrement, si vous avez lu mon précédent post, depuis le mois de septembre je fais mes études à distance, donc chez moi. D’ailleurs, si le sujet vous intéresse, je vous invite à aller lire mon article concernant ma réorientation. 
L’un des points positifs qui est directement ressorti lorsque j’ai pris cette décision, c’est le sport. Lorsque j’étais à la fac, je manquais cruellement de temps. Entre les trajets qui me prenaient plus d’une heure de mon temps, le temps passé en amphi et autres, je perdais beaucoup de temps. Aujourd’hui, tout n’est pas parfait, je suis encore en train de prendre mes marques après seulement un mois d’études à distance mais cela ne m’a pas empêché d’établir une nouvelle routine sportive
Au mois de septembre, avant de commencer mes cours, j’avais pour projet de m’inscrire dans une salle de sport, pour me permettre d’avoir une activité physique en dehors de chez moi. Cependant, pour avoir été dans une salle de sport pendant quatre ans, l’idée ne m’enchantait pas plus que ça, n’étant pas vraiment fan de l’ambiance qui y règne. Et bizarrement, c’est à ce moment-là que j’ai croisé la route d’une application , dont j’avais déjà entendu parlé. Fizzup. À l’époque, cette application n’était pas vraiment connue, mais aujourd’hui elle cartonne avec plus d’un million d’utilisateurs. Il faut savoir que j’ai toujours été assez friande des applications sportives. Je trouve ça très pratique et vraiment efficace. Et ayant également investis dans le programme de Yoga de Georgia Horackova au même moment, c’est comme ça que ma nouvelle routine sportive est née. 
L’avantage premier que j’ai trouvé à Fizzup, c’est que je peux faire mon sport à n’importe quel moment de la journée et où je le souhaite. Et le bonus ultime, c’est qu’on a absolument pas besoin d’équipement pour pouvoir réaliser les séances, si ce n’est, peut-être, un tapis. 
Mi-septembre j’ai donc commencé le programme brûle-graisse sur Fizzup. Suite à mon voyage aux États-Unis, mes objectifs étaient vraiment ciblés. Malgré les kilomètres parcourus à pieds, cela n’a pas empêché que j’ai passé des vacances assez caloriques (burgers forever)
Ce que j’ai apprécié, c’est le petit questionnaire proposé par Fizzup au moment de l’inscription. Celui-ci vous permet de mettre le doigt sur vos objectifs et de vous proposer des exercices adaptés à vos attentes. Vous avez également accès à une évaluation afin de déterminer votre niveau pour les différents exercices proposés. 
En parlant des exercices, je les trouve vraiment très bien expliqués. Les séances sont complètes et ne vous prennent que trente minutes de votre temps (grand maximum). Bien évidemment, libre vous de prolonger votre séance si vous avez l’envie et la force! Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est les exercices libres. Il y a des exercices de yoga et même de méditation, que je me suis empressée d’inclure dans mes séances! Et pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, vous avez également une partie nutrition qui est très intéressante. 
Enfin bref, vous pensez sûrement que je suis en train de vous vendre cette application. Or, ce n’est pas du tout le cas. Simplement, je la trouve vraiment bien et je ne regrette pas mon investissement. C’est une application vraiment complète et simple d’utilisation. Non seulement je prends plaisir à faire du sport mais en plus, les résultats sont présents. Alors si comme moi vous voulez faire du sport sans les contraintes que peut avoir une salle de sport, ne cherchez plus ! 

BookHaul #1 ⎟Parlons développement personnel

Dans l’un de mes précédents posts, je vous parlais des résolutions une fois arrivée la nouvelle année. Je vous partageais d’ailleurs mon avis à ce sujet en vous disant que personnellement, je n’avais pas de résolutions mais plus, des choses qui me tenaient à coeur, des choses que j’avais envie de réaliser cette année et dont j’étais sûre de pouvoir le faire. 
Parmi ces différents projets, il y en a un qui me tenait particulièrement à coeur. Qui, à mes yeux était primordial. Celui d’améliorer ma vie. Avant d’arriver à ce stade, j’ai dû bien évidemment prendre conscience que certaines choses devaient changer mais surtout, j’ai dû mettre le doigt sur ce qui n’allait pas. Je pense que c’est la chose la plus difficile à faire. Identifier nos faiblesses pour pouvoir les transformer en forces. 
Il m’a fallu presque deux années pour en arriver là aujourd’hui. Alors vous voyez, le chemin peut-être long. Pour ma part, la prise de conscience a été assez rapide. Néanmoins, au fur et à mesure que le temps passait, la liste des choses qui n’allaient pas ne cessait de s’accroître. Je suis alors passée par différentes étapes: la tristesse, l’énervement, le déni, la détermination, puis le corps qui lâche, le corps qui ne demande qu’à aller mieux. C’est donc durant l’été 2017 que j’ai réellement pris conscience des choses. Lorsque mon corps m’a dit stop
Une fois les différents points identifiés, je me suis mise à chercher différentes méthodes pouvant me permettre de me sentir mieux dans ma tête mais aussi dans mon corps. L’écriture a été mon premier échappatoire et le restera encore longtemps. Je me suis également procurer un nouveau programme sportif. Le sport est une excellente façon d’entretenir son corps mais aussi son esprit. Mais, si vous me connaissez bien, vous savez qu’il y a une autre activité qui me fait énormément de bien: la lecture. 

Cela fait un petit moment que je rencontre quelques difficultés pour terminer mes livres. Je ne savais pas vraiment d’où ça pouvait venir étant donné que j’avais toujours cette envie de lire en moi. Et puis j’ai fini par mettre le doigt dessus. Je ne lisais pas ce qu’il fallait. Ça peut paraître bête pour certaines personnes, je sais, mais croyais moi, mon corps m’envoyait clairement un message. Je me suis donc munie de quelques livres concernant le développement personnel. Et là, la magie a opéré toute seule: j’ai lu pendant des heures sans pouvoir m’arrêter, en dévorant chaque page les unes après les autres. 
Pour l’instant, vous dire que cela m’a aidé m’est encore un peu difficile car la route est encore longue. Néanmoins, j’avais très envie de partager ces différentes lectures avec vous, non seulement pour vous les faire découvrir mais également pour avoir de vos conseils si jamais vous avez lu ces livres ou alors, si vous en avez d’autres à me conseiller.

Mieux vivre grâce à la pensée positive – Poche Larousse: 
L’estime de soi – Amélia Lobbé:
En finir avec les crises d’angoisses – Shirley Trickett:
Comment se faire des amis – Dale Carnegie:
Réfléchissez et devenez riche – Napoléon Hill:

La puissance de l’acceptation – Lise Bourreau:

Miracle Morning – Hal Elrod:


Voici donc les différents livres que j’ai pu me procurer concernant le développement personnel. Je tiens à préciser tout de même, que le développement personnel reste un domaine très large. En effet, le développement personnel touche différents aspects de notre vie. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de savoir ce que vous voulez améliorer dans votre vie. Par exemple, si vous n’êtes pas quelqu’un ayant régulièrement des crises d’angoisses, je doute que ce livre vous soit utile. Il peut l’être certes, mais pour votre culture simplement. Comme vous pouvez le constater, je vous ai tout de même partager les liens de ces livres pour que vous puissiez avoir accès à leurs résumés mais que vous puissiez également vous les procurer si jamais ça vous intéresse.

J’attends vos retours.

Love, 

Savoir dire adieu à sa balance

Balancepèse-personne, peu importe le nom que vous donner à cet appareil, je ne l’aime pas.
J’en conviens que peu de personnes sur Terre doivent apprécier ce petit objet. Il est vrai qu’il est utile notamment pour des usages médicaux mais je doute qu’il ait les mêmes vertus pour un usage personnel. Dans cet article, aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder avec vous ce combat (sans fin) que je connais avec ma balance.

L’obsession

Effectivement tout commence par une obsession. Cette obsession peut naitre peu importe votre âge, peu importe votre environnement et vos habitudes alimentaires. Le problème ici, vient de l’extérieur: publicités, médias, réseaux sociaux. En effet, notre société évolue en fonction des tendances qui s’imposent dans le temps. Cependant, dans ces moments-là, ce que l’on oublie parfois, c’est que ce qui est en face de nous, n’est pas la réalité. Aujourd’hui nous sommes dans un monde photoshopé. Seulement, ce que l’on oublie c’est que ces publicités, ces photographies influencent beaucoup les jeunes filles.
J’en ai fait partie et je pense en faire encore partie.
Mon poids, mon physique est une véritable obsession quotidienne. Depuis mes années lycée j’ai pris pour habitude de me rendre sur Instagram afin de checker les différents « corps de rêve » que je pouvais croiser lors de ma navigation. Après ça, le regard que je portais sur mon corps était beaucoup plus sévère.  Le miroiret la balance étaient mes pires ennemis. Il était pour moi impossible de passer une journée sans me peser (chose à ne pas faire). Mais il était également impossible pour moi de passer devant un miroir sans faire un compte rendu de tout ce qui n’allait pas.

L’erreur

Effectivement, l’erreur ici c’est d’octroyer une place beaucoup trop importante à la balance. Se peser tous les jours, est sûrement la pire erreur que l’on peut faire. Cela n’apporte rien si ce n’est que du stress et de la culpabilité.
En ce qui me concerne, j’en étais venu à choisir le moment parfait pour me peser. Je calculais chaque gramme et je faisais toujours en sorte d’être la plus légère possible au moment de ma pesée. C’était donc pour moi vraiment un moment de stress puisque je ne voulais absolument pas dépasser la limite que je mettais fixée.
Et c’est là qu’est toute l’erreur. Le poids n’est qu’un chiffre. Le chiffre que vous voyez sur la balance n’est pas forcément indicateur de votre condition physique. Effectivement, si vous prenez par exemple une personne sportive et une personne qui ne fait jamais de sport, les deux pesant 60 Kg, la différence physique sera évidente. Vous ne pouvez pas vous muscler sans prendre du poids sur la balance.

L’estime de soi

Se fier sans cesse à sa balance peut avoir de nombreuses répercussions. En effet, la confiance en soi diminue, on ne s’aime plus. Comme je le disais, le regard que l’on porte sur nous-même est très sévère. On fait de ce regard, une généralité. Le problème ici, c’est qu’en réagissant de la sorte, on s’enferme dans un cercle vicieux. On en vient à repousser les personnes autour de nous, sans même s’en rendre compte.
Il m’a fallu un temps fou pour me rendre compte de la gravité de ce comportement et de l’impact qu’il avait sur mon quotidien. Au jour d’aujourd’hui j’ai pris conscience de beaucoup de choses. Beaucoup de choses ont changé dans ma façon de me regarder et dans la façon d’appréhender mon poids. Je n’ai jamais aimé mes formes, je n’ai jamais aimé me regarder dans un miroir. Mais aujourd’hui, ce cauchemar commence à être derrière moi . Commence à n’être qu’un vilain souvenir. 

Aller de l’avant

N’allez pas croire qu’écrire ce post est une chose facile pour moi. Pour être honnête avec vous, il m’a fallu de nombreuses semaines pour arriver à la fin de celui-ci. En me relisant, je ne sais toujours pas si mon message est clair. Ce que j’essaie simplement de vous expliquer, c’est qu’il est nécessaire de s’accepter tel que nous sommes. Bien évidemment, libre à nous de nous faire évoluer, mais cela doit se faire dans le seul but d’être heureux. Avoir une vie épanouie c’est, je pense, ce qu’il y a de plus important. Pendant longtemps je pensais que ce bonheur passait par l’apparence, par le poids. Mais ceci est faux. On doit avant tout se sentir bien dans ses baskets, sans se soucier du regard des autres, car on est toutes et tous, belles ou beaux, à notre façon. 
J’en ai désormais terminé avec ce post, qui, je ne vous le cache pas, m’a toute retourné. Ça me fait un bien fou de me livrer à vous sans filtre, et de pouvoir en quelque sorte, vider mon sac. Mais j’espère également que ce post vous aura aidé, vous, si vous rencontrer cette tourmente actuellement. Le chemin vers l’acceptation de soi peut être rapide comme long. Tout dépend de la personne. Le principal c’est de ne pas perdre espoir, et de croire en vous, chaque seconde.
Love,