Update lecture : « Parce que c’est encore nous » – Mhairi McFarlane

Je sais, je l’ai déjà dit précédemment mais Mhairi McFarlane est l’une de mes auteures favorites. J’adore sa plume, j’adore ses romances, et tout particulièrement « Parce que c’était nous » (J’ai d’ailleurs prévu une relecture).

Il y a quelques semaines, je me suis rendue compte, que Mhairi McFarlane avait publié la suite de cette fabuleuse romance. Vous vous doutez bien que je n’ai pas réfléchi bien longtemps avant de me ruer vers ce nouvel ouvrage. La suite s’intitule « Parce que c’est encore nous« . Je dois avouer que niveau titre, elle ne va pas chercher bien loin, c’est un peu dommage. Mais après tout, le principal c’est ce qui se trouve à l’intérieur.

À la réception de mon bouquin, j’ai été déçue. Il faut dire que le livre ne fait que 137 pages…Et 137 pages de Mhairi McFarlane ça va très vite… Mon petit chagrin a très vite disparu. Dès les premières lignes, j’ai retrouvé les deux héros qui m’avait tant manqué. Ce couple qui me fait tant rêver: Rachel et Ben.

Rachel et Ben étaient meilleurs amis plus jeunes. Elle, était une romantique, rêvant du grand Amour, tandis que Ben, lui, était un véritable tombeur. Après avoir chacun fait leur vie de leur côté, il leur a fallu se rendre à l’évidence, ils s’aimaient depuis le premier jour. Et dans cette suite, que nous offre Mhairi McFarlane, nous suivons l’évolution de leur vie commune.

J’ai adoré l’histoire. J’ai adoré suivre leur amour mais aussi leurs galères. Encore une fois, je me suis souvent retrouvée dans le comportement de Rachel. Elle est folle de Ben mais son manque de confiance en elle et les aventures précédentes de Ben, ne peuvent l’empêcher de penser qu’il serait capable d’aller voir ailleurs.

Ce que j’ai aimé par dessus tout, c’est que Mhairi McFarlane n’oublie pas de nous rappeler que dans un couple, tout n’est pas tout rose. Qu’il est évident qu’il y ait des moments plus difficiles que d’autres. Mais que rien n’est insurmontable. Le plus important c’est finalement le dialogue.

Dialoguer c’est finalement quelque chose que l’on fait naturellement. Cependant, dans les moments plus compliqués, on a tendance à oublier de le faire. Les non-dits peuvent très vite prendre une ampleur non désirée et nous causer du tort. Tout comme, on a tendance à oublier qu’il est important de rappeler aux personnes qui nous sont chères à quel point nous les aimons. Ce sont des choses qui peuvent paraître futiles, mais pourtant, elles ont leur importance dans les relations humaines. Et tout ça, Mhairi McFarlane, nous le rappelle.

Malgré son faible volume, je ne peux que vous conseiller la suite de cette histoire. Et puis, si vous n’avez jamais eu entre les mains « Parce que c’était nous », je vous conseille de très vite aller en librairie pour l’acquérir !

Idées lectures: De la romance à n’en plus finir

Et voilà nous y sommes. La très belle et douce période de Noël. Le mois de décembre vient tout juste de pointer le bout de son nez mais je trouve que la magie de Noël est déjà très présente. Et pour cause, chez moi, il a neigé des centimètres de neige en quelques heures! C’était fabuleux. Magique. 

Pour officiellement ouvrir la période des lectures doudou, des moments cocooning près du feu, j’ai décidé de partager avec vous, aujourd’hui, quelques lectures que j’ai adoré et qui on rendu ma période de Noël bien plus belle que ce qu’elle ne l’était déjà. 

Tout d’abord, le premier livre que j’ai à vous proposer c’est « Ceci n’est pas qu’une comédie romantique » de Julie Grêde. 

Dans ce petit livre, il est question d’amour, de neige, de Noël, de chocolat, de tentation mais aussi de déception. 

C’est un livre que j’ai adoré lire. Je me souviens, que j’ai tellement aimé ce livre, que je l’ai terminé en un après-midi. C’était totalement fou. Je ne pouvais pas m’arrêter de tourner les pages. Je ne voulais pas quitter ce paysage fantastique qui c’était dessiné entre les lignes. 

Ma seconde suggestion de lecture pour Noël, se porte sur « Tendre veillée » de Scarlett Bailey. Comme pour le précédent, l’histoire m’a totalement transporté.

Tendre Veillée nous offre une histoire d’amour assez particulière. Et pour tout vous dire, il n’y a pas que l’histoire en elle-même qui est particulière. Ce Noël, ces retrouvailles, tout est particulier. Malgré la bizarrerie et le contexte dans lequel se retrouve Lydia, cette histoire reste un magnifique moment de Noël que je vous invite à découvrir. 
Mon rêve absolu, a toujours été de passer un Noël sous des mètres de neige, dans un chalet bien douillet, avec la chaleur réconfortante d’une belle cheminée. Installer les décorations, sortir faire une randonnée dans la neige, une bataille de boules de neige et respirer l’air frais. Pouvoir rentrer se réchauffer près du feu, avec un bon chocolat, s’endormir le nez au beau milieu des pages d’un de mes livres favoris. Pour ensuite préparer un fantastique repas de Noël que je partagerai avec les personnes qui me sont chères. 
Ces quelques lignes décrivent très vite ce que serait mon Noël parfait. Et pour tout vous dire, ces deux livres m’ont permis de me rapprocher de cet idéal, de ce rêve. Je ne prétends pas vouloir vivre ce qu’il se passe dans ces deux bouquins (même si j’avoue que parfois, les histoires donnent envie d’être vécues). Seulement, ce sont deux histoires qui font du bien, deux histoires qui se lisent facilement. Elles vous marquent, elles laissent une trace. Un sentiment de bien-être, de joie, de douceur. Ce sentiment, qui, je pense, devrait être ressenti par le plus grand nombre à l’approche de Noël. 
Love, 
.

Whishlist littéraire : La magie de Noël 📚

Des livres par millier voilà ce qui me fait rêver. 
Bien que ma liste ne cesse de s’accroitre depuis plusieurs mois, j’essaie tout de même de canaliser mes folies. Ma PAL est déjà assez conséquente comme ça pour que je vienne y rajouter d’autres livres pour le moment… Mais, si comme moi vous adorez lire, vous comprenez que c’est bien plus fort que nous. Le simple fait de se rendre chez son libraire pour commander et se procurer un livre apporte une satisfaction incroyable. D’ailleurs, après chacune de mes folies livresques, je suis excitée comme une puce! 
Malheureusement (ou heureusement) il n’y a pas que les livres qui me rendent dans cet état. Je sais que nous sommes simplement au beau milieu du mois de novembre mais je ne peux pas m’empêcher de penser à Noël. Parce que oui, Noël est l’une de mes fêtes préférées. Au delà de la fête en elle-même, j’adore la période de Noël. Je la trouve si douce, si relaxante et tellement magique… C’est une période que je ne peux imaginer sans une bonne dose de lecture romantique et toute douillette
C’est pourquoi je reviens aujourd’hui vers vous, pour vous présenter ma petite sélection de livres, fraîchement dressée, des quelques livres que j’aimerais me procurer pour cette période. 
Le tout premier livre de ma whislist, est un livre de Kristan Higgins: « C’est toi que j’attendais ». Sans même avoir lu la quatrième de couverture, je sais que je vais lire ce lire. Soyons honnête, la couverture de ce bouquin est trop jolie !! 
Enfin, moi je craque… Et ayant lu la quatrième de couverture je craque encore plus. Histoire d’amour légère, assez complexe, retour d’un bad-boy… Bref, une histoire parfaite.  
Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas le seul Kristan Higgins qui se trouve dans cette whislist. J’ai en effet également sélectionné, « sans plus attendre ». Dans cette histoire nous retrouvons une femme de 35 ans qui est un peu déboussolée car elle n’a toujours pas fondé sa propre famille. Et bien évidemment, elle est prête à tout pour y parvenir.. 
Pour rester dans une atmosphère plutôt romantique j’ai également sélectionné un livre de Sarah Morgan, à savoir « Noël sur la 5è avenue ». Non seulement le titre parle de lui-même mais la couverture nous met également la puce à l’oreille, vous ne trouvez pas ? 

Pour le dernier livre que j’ai à vous présenter, on change de registre puisque j’ai choisi « La véritable histoire de Noël » de Marko Leino. C’est un livre que j’ai découvert grâce à Margaud Liseuse, l’an dernier et depuis, ce petit bouquin se trouve toujours dans ma liste. 
Laponie, paysage enneigé, légende de Noël… Je ne pouvais pas rêver mieux. Je me demande encore pourquoi je n’ai pas craqué plus tôt pour ce roman. Une chose est sûre, c’est que j’ai hâte de m’y plonger et de vous raconter tout ça ! 

Ma Whishlist est dès à présent terminée. Il n’y a que 4 livres je sais mais c’était par choix. Bien évidemment ma liste d’envie est bien plus longue. Mais pour ce post, je voulais vraiment me concentrer sur Noël (Oui je suis impatiente!). Je ne vous cache pas que je vais me presser de me procurer ces livres pour m’y plonger dès le début du mois de décembre. En tout cas comme d’habitude, ne vous inquiétez pas, vous allez pouvoir retrouver tous mes bilans lecture, sur le blog 😉

Love, 

L’été de Summerlost – Ally Condie

Si vous avez lu mon article de vendredi dernier, vous êtes sûrement au courant que durant le mois de septembre, je n’ai lu qu’un seul livre. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à le faire, sinon ça ne fait rien, je ne vous en veux pas. :p 
Durant le mois de septembre j’ai effectivement lu qu’un seul livre. Ce n’est pas faute d’inspiration mais simplement faute de temps. Pour tout le monde, je pense, le mois de septembre rime avec rentrée et reprise du quotidien à 200km/h… Du moins ça a été le cas pour moi… 
Pour mon mois de septembre, j’ai choisi de lire « L’été de Summerlost » d’Ally Condie, une lecture jeunesse.


Cette histoire retrace l’été de deux jeunes adolescents qui vont se lier d’amitié et se lancer tout deux dans une folle aventure à savoir: découvrir les secrets du Summerlost Festival.  Bien évidemment les choses ne sont pas si simples. Cedar et sa famille décident de passer leurs vacances d’été dans leur nouvelle maison d’Iron Creek histoire de se reconstruire. Car oui, un tragique accident est venue détruire cette jolie petite famille. Cedar particulièrement touchée par cette tragédie, va donc se changer les idées avec son ami Leo. 

Pour une lecture jeunesse, je la trouve plutôt réussie. Il y a un joli décor, une amitié naissante et pétillante et un mystère tout à fait charmant. Honnêtement, c’est un livre que je conseillerai pour toutes les personnes ayant entre 8 et 12 ans.
Avec mon regard d’adulte, j’ai forcément eu une vision de l’histoire beaucoup plus poussée. 
Concernant la relation amicale naissante entre Cedar et Leo, je l’ai trouvé très belle, très sincère. Les deux jeunes gens sont plein d’imagination et d’innocence, c’est fabuleux!
Attention généralité:   Lorsque je mettais en parallèle la jeunesse d’aujourd’hui avec la jeunesse que l’on découvre dans cette histoire, j’en étais nostalgique. Comme je vous le disais, on retrouve vraiment l’innocence, la bienveillance et l’imagination débordante qu’avaient les jeunes adolescents fût un temps… 

Cette amitié n’est pas la seule a être particulièrement touchante. Cedar  étant le personnage principal de l’histoire, nous suivons également son histoire familiale. Et là encore c’est vraiment très touchant. On découvre cette tragédie à travers son regard à elle, son regard d’enfant. Et les paroles qu’elle a sont vraiment touchantes. 
Comme je vous le disais, Cedar est le personnage principal de cette histoire. Et fort heureusement, c’est un personnage que l’on prend plaisir à suivre. Du haut de son jeune âge, elle est pleine de vie et de maturité. De même pour Leo, son compagnon de jeu. 
J’ai trouvé qu’il y avait une belle morale camouflée derrière ce mystère du célèbre festival de Summerlost. En effet, de nombreux points très importants, je trouve, sont abordés au cours de cette histoire: l’amitié, la famille, l’argent, l’honnêteté, la politesse ainsi que le respect.  Tous ces points font, qu’à la fin du roman, on se sent bien et le message est retenu. 
Je ne vous cache pas qu’il se peut que le message soit passé plus facilement parce que justement, je suis plus âgée que le public visé… Néanmoins, je pense que ça peut être une excellente lecture jeunesse, que je vous conseille fortement. Et puis je pense, que si c’est un livre qui est lu entre 8 et 12 ans, il ne faut pas hésiter à  le relire plus tard dans sa vie. 

Love, 


La panne de lecture

Je lis depuis mon plus jeune âge. J’ai toujours apprécié avoir un bouquin entre mes mains. Le sentir, le toucher, le dévorer. Au plus je grandissais et au plus mon envie d’évasion grandissait en moi. Aujourd’hui j’ai 21 ans et je voudrais pouvoir lire les livres de la Terre entière. Je sais bien que cela est impossible mais l’espoir fait vivre comme on dit! Haha. Durant mon enfance et mon adolescence, on ne peut pas dire que j’avais de panne de lecture. Peut-être parce que je ne savais pas encore qualifier ça, je ne sais pas. Mais je n’en ai pas le souvenir.

Ma première panne de lecture a eu lieu cet été et j’ai eu envie de partager cela avec vous car je pense que la première panne de lecture est toujours la plus effrayante. En tout cas, ça a été le cas pour moi.
@Pinterest
Comme je vous le disais précédemment, j’ai toujours eu l’habitude d’avoir un livre entre les mains. Et là, durant cet été magnifique, le simple fait d’avoir un livre entre les mains, ne m’attirait pas. Vous dire que je n’ai pas lu durant l’été serait vous mentir car j’ai lu. À un rythme totalement différent. Beaucoup plus lent. Je n’en ressentais pas le besoin, ni même l’envie. Et je crois, que c’est ce deuxième point qui me faisait de la peine et qui me faisait peur. L’envie de lire je l’avais constamment en moi, peu importe l’histoire qui se formait devant mes yeux. Et je pense, qu’à ce moment-là, qu’au moment de cette panne, je m’imaginais que je n’aurais plus jamais envie de lire.
Il faut savoir qu’un livre peut avoir un pouvoir fou sur vous. Il peut faire naître une passion, vous faire grandir, vous faire réfléchir, vous faire rêver. Un livre, ce n’est jamais qu’un simple objet. Je pense avoir besoin de livres dans ma vie pour me sentir complète car c’est ce qui me forge et me fait évoluer. Cet été, j’ai eu peur, oui, car j’avais l’impression que je ne ressentirai plus jamais ce sentiment. Ce lien si particulier que l’on ressent lorsqu’on est un lecteur assidu.
Cet été j’ai donc lu, très lentement. J’avais beau choisir des histoires qui me correspondaient parfaitement, je n’arrivais même pas à me plonger dans l’histoire. Il y avait toujours une partie de moi qui restait totalement détachée de l’histoire. De ce fait, c’était vraiment très dur pour moi de me replonger dans le livre.
Pour compenser tout ça, je me suis achetée de nombreux livres qui me faisait de l’oeil durant le mois d’Août. Me retrouver au milieu d’une multitude de livres ne m’a pas laissé insensible (mon chéri est témoin). J’étais totalement excitée. Heureuse. Et bizarrement, l’envie de lire m’est revenue petit à petit. Avoir tous ces livres sous mes yeux, m’a motivé surtout que j’ai principalement choisi des livres aux tendances automnales/hivernales. J’ai donc terminé mon mois d’août avec une lecture toute douce pour ensuite pouvoir me plonger dans ces lectures tant attendues à partir de mon mois de septembre.
Au final, ce qu’il faut se dire c’est qu’une panne de lecture n’a rien de dramatique. Il faut simplement trouver le moyen de la gérer. Il y a des pannes plus ou moins longues. Mais ce que je vous conseille c’est de vous écouter. Écoutez vos envies, suivez votre instinct. Rien ne sert de se forcer ou de culpabiliser. On ressort toujours plus fort et toujours plus motivé après une panne de lecture! Et qui sait, peut-être que vous allez découvrir de nouveaux genres qui vous correspondent plus 😉
Love,