Ma nouvelle routine sportive avec Fizzup

Suite à ma réorientation, j’ai vu mon quotidien complètement bouleversé. J’ai dû mettre en place une nouvelle routine, des nouvelles habitudes pour gérer au mieux mes journées. Comme vous le savez sûrement, si vous avez lu mon précédent post, depuis le mois de septembre je fais mes études à distance, donc chez moi. D’ailleurs, si le sujet vous intéresse, je vous invite à aller lire mon article concernant ma réorientation. 
L’un des points positifs qui est directement ressorti lorsque j’ai pris cette décision, c’est le sport. Lorsque j’étais à la fac, je manquais cruellement de temps. Entre les trajets qui me prenaient plus d’une heure de mon temps, le temps passé en amphi et autres, je perdais beaucoup de temps. Aujourd’hui, tout n’est pas parfait, je suis encore en train de prendre mes marques après seulement un mois d’études à distance mais cela ne m’a pas empêché d’établir une nouvelle routine sportive
Au mois de septembre, avant de commencer mes cours, j’avais pour projet de m’inscrire dans une salle de sport, pour me permettre d’avoir une activité physique en dehors de chez moi. Cependant, pour avoir été dans une salle de sport pendant quatre ans, l’idée ne m’enchantait pas plus que ça, n’étant pas vraiment fan de l’ambiance qui y règne. Et bizarrement, c’est à ce moment-là que j’ai croisé la route d’une application , dont j’avais déjà entendu parlé. Fizzup. À l’époque, cette application n’était pas vraiment connue, mais aujourd’hui elle cartonne avec plus d’un million d’utilisateurs. Il faut savoir que j’ai toujours été assez friande des applications sportives. Je trouve ça très pratique et vraiment efficace. Et ayant également investis dans le programme de Yoga de Georgia Horackova au même moment, c’est comme ça que ma nouvelle routine sportive est née. 
L’avantage premier que j’ai trouvé à Fizzup, c’est que je peux faire mon sport à n’importe quel moment de la journée et où je le souhaite. Et le bonus ultime, c’est qu’on a absolument pas besoin d’équipement pour pouvoir réaliser les séances, si ce n’est, peut-être, un tapis. 
Mi-septembre j’ai donc commencé le programme brûle-graisse sur Fizzup. Suite à mon voyage aux États-Unis, mes objectifs étaient vraiment ciblés. Malgré les kilomètres parcourus à pieds, cela n’a pas empêché que j’ai passé des vacances assez caloriques (burgers forever)
Ce que j’ai apprécié, c’est le petit questionnaire proposé par Fizzup au moment de l’inscription. Celui-ci vous permet de mettre le doigt sur vos objectifs et de vous proposer des exercices adaptés à vos attentes. Vous avez également accès à une évaluation afin de déterminer votre niveau pour les différents exercices proposés. 
En parlant des exercices, je les trouve vraiment très bien expliqués. Les séances sont complètes et ne vous prennent que trente minutes de votre temps (grand maximum). Bien évidemment, libre vous de prolonger votre séance si vous avez l’envie et la force! Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est les exercices libres. Il y a des exercices de yoga et même de méditation, que je me suis empressée d’inclure dans mes séances! Et pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, vous avez également une partie nutrition qui est très intéressante. 
Enfin bref, vous pensez sûrement que je suis en train de vous vendre cette application. Or, ce n’est pas du tout le cas. Simplement, je la trouve vraiment bien et je ne regrette pas mon investissement. C’est une application vraiment complète et simple d’utilisation. Non seulement je prends plaisir à faire du sport mais en plus, les résultats sont présents. Alors si comme moi vous voulez faire du sport sans les contraintes que peut avoir une salle de sport, ne cherchez plus ! 

Le passage à la vie étudiante : 5 choses à savoir

Pour beaucoup d’entre vous, votre vie s’apprête à changer dès septembre 2018. Un nouveau chapitre de votre vie voit le jour. Un chapitre, qui selon moi est très excitant de part tout ce qu’il vous offre et toutes les portes qui s’ouvrent devant vous. Néanmoins, il y a certaines choses à savoir, je pense, avant de se jeter dans le monde de la vie étudiante
– Le bon rythme – 
Sans véritable surprise, je pense qu’il est important que je vous parle du rythme universitaire. Ça  va tout simplement être un choc pour vous. Le rythme est en effet totalement différent de celui du lycée. Non seulement il est plus intense mais en plus vous êtes livré à vous-même. 
Le piège, c’est qu’on ne s’en rend pas compte le premier jour. On s’en rend compte le 10 novembre, lorsqu’il faut commencer à s’intéresser aux révisions et qu’on se rend compte qu’on a vraiment beaucoup de boulot à rattraper. 
Finalement, avoir le bon rythme c’est quoi ? 
Pour avoir un bon rythme, il est nécessaire de s’intéresser dès le premier jour à ses cours. Une simple relecture du cours du jour, le soir en rentrant ne suffit pas. Travaillez vos cours, faites des fiches. Vous allez certainement vous dire que cinq malheureuses pages de cours ce n’est rien, mais croyez-moi, c’est beaucoup. 
– Les soirées étudiantes – 
L’adrénaline des soirées étudiantes se diffuse comme un rien dès le premier jour dans l’amphithéâtre. Le problème, c’est qu’il y en a tellement qu’on ne sait plus laquelle choisir. On est même tenté par toutes les soirées. Cependant, je suis désolée de vous dire ça, mais les soirées étudiantes c’est le piège absolu. Elles ont souvent lieu en semaine et elles n’ont jamais été reconnu pour être les soirées les plus calmes. 
Je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut éviter à tout prix les soirées étudiantes si vous voulez réussir vos études, loin de là. S’intégrer à la vie étudiante est quelque chose de fabuleux. Simplement, réfléchissez bien, prenez les bonnes décisions et ne soyez pas dans l’excès. Il y a un temps pour l’amusement et un temps pour le travail. Essayez d’être patients, et votre travail, votre réussite vous permettront de vous amuser encore plus en dehors des semaines de cours, croyez-moi! 
– L’absentéisme –
Ce qui a été le plus impressionnant pour moi lorsque je suis arrivée à l’université, ça a été de me rendre compte à quel point j’étais libre. Je me sentais vraiment comme une adulte. J’avais l’impression d’être S de Gossip Girl: Stylée, étudiante et libre comme l’air ahah. 
Parce que oui, dès votre premier jour de fac, vous ne devez de compte à personne sauf peut-être à vos chargés de TD si vous en avez. Or, les cours en amphithéâtre ne sont pas obligatoires ce qui signifie que vous pouvez gentiment rester dans votre lit, le matin, au lieu de vous levez à 6H pour attraper le premier bus afin d’assister à votre cours de 8H. OUI OUI. 
Si j’ai bien un conseil à vous donner, c’est de faire en sorte d’assister à absolument tous vos cours. Sauf cas de force majeure bien évidemment. 
Bien qu’il soit possible de récupérer les cours assez facilement dans l’ensemble, la gentille personne qui a tapé le cours ce n’est pas vous. En ce sens, elle n’a peut-être pas écrit les choses les importantes du cours ou bien encore, elle n’a pas capté l’information comme vous l’auriez capté vous-même si vous étiez présent(e) sur les bancs de votre faculté. On a souvent tendance à se dire qu’on est entouré de personnes de confiance, surtout à l’université, mais comme on dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. C’est quelque chose que j’ai bien compris durant ces années de fac. 
– Savoir s’écouter, avant d’écouter les autres – 
Ce petit conseil fonctionne dans nombreux domaines mais je trouve qu’il marche particulièrement bien ici. 
Pour la petite histoire, on m’a toujours dit que le Droit Civil était une matière très intéressante et très importante. Qu’il était nécessaire que je la suive en TD. Ce que j’ai fait dès ma première année. Alors oui, le Droit Civil est une matière très intéressante que j’ai adoré suivre en cours magistraux mais pas en TD. J’ai fait la terrible erreur d’écouter les autres, durant 4 ans, à me persuader que je devais suivre le cours de Civil en matière principale alors que je n’étais pas faite pour ça. Ce que je regrette aujourd’hui. 
Les études sont très importantes certes. Elles vont vous permettre de faire ce que vous rêvez de faire plus tard. Mais si un jour vous vous réveillez et que vous n’aimez plus ce que vous êtes en train d’apprendre, que vous ne vous sentez plus à votre place, n’ayez pas peur d’arrêter, n’ayez pas peur de prendre un autre chemin
– S’intégrer – 
Avant de commencer l’université, je m’étais fait un petit scénario tout tracé pour mes années d’études à venir. Pour être tout à fait honnête avec vous, je me voyais faire mes études toute seules Je ne me voyais certainement pas me faire des amis, je n’étais pas là pour ça. J’étais simplement ici pour réussir ma vie. 
Alors si vous aussi, vous vous dites actuellement cela, je vous invite dès maintenant à changer votre raisonnement. Vouloir se donner à fond pour ses études c’est excellent et c’est quelque chose de vraiment admirable. Néanmoins, vos années universitaires restent une partie importante de votre vie, où beaucoup de choses changent. Vous allez rencontrer des personnes très intéressantes, voire même avec qui vous allez extrêmement bien vous entendre puis vous allez aussi rencontrer de simples connaissances de bancs de fac. Mais ces rencontres sont toutes aussi importantes les unes que les autres. Elles vont forger votre caractère et vous aider à vous construire. 
Ne vous renfermez pas sur vos études, prenez du temps pour vous, faites vous des amis, sortez de temps en temps, amusez vous. La vie universitaire n’est pas facile mais c’est une bien belle aventure qui commence pour vous. 
Love,